Google

Conseil municipal et propagande, Alter-lettre de Septembre 2013 – Numéro 44

Written on:janvier 28, 2014
Comments are closed

Conseil municipal et propagande

L’alter-lettre veut contribuer à l’affirmation à Voiron de contre-pouvoirs qui ne sont pas actuellement représentés au conseil municipal, être un moyen d’expression des alternatives voironnaises au pouvoir établi, recueillir des critiques, propositions et approfondissement sur tout type de sujet politique qui concerne les voironnais. (lire à ce propos l’éditorial du numéro 0 : http://www.alterlettre.info/?p=4).

A contrario, l’alter-lettre ne souhaitait pas détailler des conseils municipaux complets, principalement pour deux raisons.

D’abord, un article détaillé et complet serait long, voire trop long pour être lu par quiconque. Le conseil municipal à Voiron est juste une formalité qui permet un peu de spectacle dont les élus sont les acteurs. Même en étant présent au spectacle, plein choses échappent aux spectateurs, car elles lui sont cachées par les élus-acteurs. En effet, les éléments importants sont établis « en interne ». Le peu de public qui assiste n’a pas de parole et les citoyens ne sont surtout pas invités à co-décider des sujets qui fâchent. Encore moins quand les élus décident sur des sujets qui n’étaient pas dans le programme électoral sur lesquels ils auraient été élus (c’est le cas par exemple de la vidéo-surveillance) et sur lesquels ils ne sont pas sûrs d’arriver à manipuler l’opinion publique en leur faveur. Au conseil municipal, les chosent qui comptent sont décidées d’avance. L’ordre du jour est décidé par le maire et nous n’arrivons pas imaginer que le maire puisse mettre à l’ordre du jour des propositions de délibérations sur lesquelles il serait mis en minorité.

En suite, les petits mains éditant l’alter-lettre ne seraient pas capables de détailler des conseils municipaux complets, n’ayant pas les moyens. L’alter-lettre est éditée grâce à du bénévolat de quelques Voironnais et à quelques euros dépensés pour le site web et quelques impressions papier. L’alter-lettre ne dépense pas 400.000€ et plus en « Information, Communication, Publicité » comme fait la ville de Voiron avec l’argent des contribuables (données du bilan administratif de 2010, le plus récent disponible aux archives de la ville de Voiron).

S’il y des personnes intéressées voir la vidéo intégrale des conseils municipaux, nous les invitons réclamer l’enregistrement vidéo au maire. L’alter-lettre a déjà avancé cette demande dans son numéro 4 (http://www.alterlettre.info/?p=24). Avec 400.000€, et plus, dépensées par an en « Information, Communication, Publicité », la mairie en aurait les moyens. Elle donnerait même l’exemple : la majorité municipale décide de vidéo-surveiller la population, la même majorité pourrait permettre aux citoyens de surveiller ses élus lors des séances des conseils municipaux. Ou encore, les élus qu’ont voté pour la vidéo-surveillance pourraient utiliser leurs indemnités d’élus pour financer leurs propre vidéo-surveillance pendant les conseils municipaux. De toute façon, l’enregistrement vidéo de l’intégralité des débats permettraient de comprendre que tout est décidé d’avance dans le secret des commissions, cabinets, etc.

En conséquence, les alter-lettres omettent plein d’informations considérées importantes par d’autres, comme les aquagames à la piscine de Voiron («L’actu en images » su site www.voiron.fr du 17 août 2013). Toutefois, l’objectif n’est pas de pratiquer du mensonge par omission. Selon wikipedia, « Le mensonge par omission consiste en diffuser ce qui, parmi le réel ou le probable, convient aux fins poursuivies, tout en omettant ce qui nuit à ces fins…. Le mensonge par omission est donc un mode de communication favori des manipulateurs du public. La grande extension de cette pratique a d’ailleurs une conséquence souvent comique : la langue de bois des politiciens et journalistes. En effet, l’efficacité du mensonge par omission nécessite que ce qui a été omis reste omis durant toute l’action médiatique en cours. Et puisque ces actions poursuivent souvent des buts à long terme, les vérités à omettre s’accumulent : on arrive peu à peu à une situation déjà décrite dans Le Barbier de Séville, où les médias doivent omettre tant de sujets qu’ils se limitent à traiter de météo, de sport, de l’étranger, de l’humanitaire, et de toutes les demi-vérités qu’ils sont chargés d’imposer ».

SportVille

Alors, si c’est le cas, est-ce que nous devrions nous étonner de trouver sur la page d’accueil du site de la ville de Voiron (visitée le 8 et le 17 août 2013) le sport comme sujet principal de « l’actu en images » et la météo à Voiron annoncée par Météofrance ?

méteoVille

Encore restant sur la page d’accueil du site de la ville de Voiron, la propagande produite par l’entreprise privée à but lucratif TéléGrenoble pour la promotion du maire de Voiron, coûte aux Voironnais 40.000€ par an (décision du maire en date du 18 mars 2013, numéro 2013.035). Est-ce que ce n’est pas du pur et explicite mensonge appeler une campagne de communication à faveur de la mairie, journal-télévisé ?

Nous nous battons pour le droit à l’information libre et indépendante et nous essayons d’y contribuer en nous efforçant de faire un peu d’information surtout quand la mairie ne le fait pas comme nous souhaitons qu’elle fasse, voire son contraire.

Alors, étant donné que Voiron Magazine n’inclus pas d’information sur les conseils municipaux, nous informons les courageux qui souhaitent savoir plus sur les séances du conseil municipal, qu’ils peuvent trouver les compte-rendus des conseils municipaux en ligne sur le site de la ville de Voiron et qu’ils peuvent les réclamer directement à l’hôtel de Ville. Entre les deux options, nous vous invitons à aller en personne à la mairie afin d’empêcher les élus et les fonctionnaires de réclamer des justifications et/ou des autorisations pour nous décourager d’accéder aux documents publics auxquels nous avons le droit d’accès sans restrictions.

Sorry, the comment form is closed at this time.