Google

Lettre aux conseillers municipaux pour l’accueil de réfugiés et migrants – Septembre 2015 – numéro 64

Written on:septembre 8, 2015
Comments are closed

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

De plus en plus, nous voyons sous nos yeux le drame que vivent des milliers d’hommes et de femmes poussés à quitter leur pays.

Nous sommes rattrapés par une réalité que nous nions depuis des décennies : celle du développement, de ce système pervers héritier du colonialisme, où sous prétexte d’amener la civilisation et la démocratie, on exploite, déstabilise et pille toujours plus.

Ces personnes fuient les conséquences des guerres, armés par qui ?, illégales et désastreuses ayant pour objectif d’assurer le contrôle des ressources dans ces régions. Quand elles ne fuient pas la guerre, elles fuient des dictatures, soutenues par qui ?, l’expropriation de leurs terres avec l’accaparement foncier ou les conséquences du changement climatique. Elles fuient pour survivre, quitte à risquer la mort. Et certaines en meurent, même des enfants …

Alors, on fait quoi ? Nous cherchons des solutions sans changer le système et en prenant soin de bien garder les œillères ? Ou bien, nous regardons collectivement la réalité en face ?

Certes, nous ne pouvons pas tout changer du jour au lendemain, et il faut bien trouver des solutions d’urgence. Néanmoins, nous ne pouvons pas fermer les yeux sur notre responsabilité historique face à ces désordres, ces tragédies. Nous avons un devoir de solidarité, d’autant plus que nous en sommes matériellement capables (et pour causes…), pour accueillir humainement et en bonne intelligence ces populations désespérées, que ce soit temporairement ou définitivement.

Cela doit s’accompagner d’un changement de paradigme dans les relations internationales : posons tous les problèmes sur la table et sortons de cette fuite en avant guerrière. Le XXème siècle et ses logiques impérialistes, nationalistes et de compétitions économiques doivent appartenir au passé !

Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,

Reconnaissez en vous ce devoir de solidarité pour accueillir humainement et en bonne intelligence une partie de ces populations désespérées, que ce soit temporairement ou définitivement ?

Est-ce que vous êtes prêts, en tant que conseillers municipaux, à faire votre part ?

Est-ce que vous allez voter au conseil municipal une délibération qui permettra d’accueillir des réfugiés et les héberger dans des logements appartenant à la municipalité ?

Sorry, the comment form is closed at this time.