Google

Février 2012 numéro 30

Written on:janvier 29, 2012
Comments are closed

Critique

Démagogie des élites

Aujourd’hui, nous précipitons de plus en plus vers une démagogie des élites (experts, politiciens, milliardaires, banquiers, économistes etc.) qui centralisent les pouvoirs en dépit de la souveraineté populaire et des besoins du plus grand nombre … Cette démagogie se traduit au niveau local par l’appropriation de la politique municipale par une minorité privilégiée, qui souhaite simuler, de temps en temps, une démocratie participative pour préserver avant tout sa légitimité et son pouvoir et qui détourne, du gouvernement de la ville, les bonnes volontés de participation populaire.

Proposition

Peuple politique

Face à ces constats, il est important de réveiller le politique chez la majorité de la population et facilité la participation des exclus et des marginalisés afin qu’ils résolvent leurs souffrances. Des exemples de démocratie locale directe existent déjà en France (ex. Vandoncourt dans le Doubs) et à l’étranger (ex Marinaleda en Espagne).

Quelques pistes de réflexion pour stimuler ce peuple politique voironnais.

Lancement d’une campagne d’information pour expliquer :

  1. L’importance du niveau politique municipal dans la qualité de la vie des résidents.

  2. L’actuelle appropriation du pouvoir politique par une oligarchie.

  3. La possibilité de créer d’autres formes de démocratie locale en détournant les institutions existantes, foncièrement antidémocratiques, pour les mettre le plus possible au profit du peuple.

Voilà un exemple de possible détournement de l’institution du conseil municipal en faveur du peuple.

Une nouvelle minorité

Une minorité d’élus souhaitant la démocratie locale directe pourraient organiser une rotation au conseil municipal (CM) des 33 membres de la liste électorale afin que, à la fin du mandat, tous les 33 membres de la liste soient passée, pour la même durée, au CM.

« Les conseillers municipaux des villes de moins de 100 000 habitants ne perçoivent aucune indemnité ». Il n’y aurait donc aucun enrichissement financier direct.

Tous les documents que les membres de la liste obtiendraient devraient être publiés sur le site web de la liste.

Le soir avant le CM, une assemblée générale (AG) publique serait organisée pour définir la position à prendre par la liste lors du CM de lendemain. Les conseillers de la liste aurait le mandat impératif de respecter la position prise à l’AG.

L’AG serait ouverte à tout résident de la ville Voiron. Il n’y aurait en plus pas de limite d’age et de nationalité à la participation à l’AG : les mineurs sont les bienvenus, comme les étrangers.

Les AG seraient itinérantes sur tout le territoire de la ville de Voiron afin de couvrir l’ensemble du territoire. Un chapiteau serait notre abri, en cas de pluie. Le participants seraient invités amener à manger et/ou boire pour rendre l’AG conviviale et faciliter la participation du plus grand nombre.

L’organisation de l’AG serait communiquée à travers des affiches, des tracts, des annonces sur la lettre de Voiron, dans le magazine de Voiron, etc.

A chaque AG, les élus se partageraient les différents points à l’ordre du jour du CM du jour suivant. Chaque élu présente sa partie des points à l’ordre du jour en donnant ensuite son point de vue sur la position à prendre. Son point de vue est questionné, refusé, accepté par l’AG. Un secrétaire, tournant à chaque AG, annotera les différentes opinions. Chaque participant peut exprimer son point de vue et sa proposition de vote. Une fois le points de vue épuises, l’AG vote à main levée sur le point à l’ordre du jour. Lors du CM, les élus reprendront les points de vue de la majorité exprimé à l’AG et annotés par le secrétaire.

Une nouvelle majorité

Avec une majorité d’élus adhérant à ce projet on pourraient en plus ce qui suive. Tous les documents municipaux seraient publiés sur le site web de la commune. Toutes les indemnités des élus seraient versées à faveur d’un fond municipal pour indemniser les participants aux AG et aux commissions municipales qui seraient ouvertes à tous les résidents.

Chaque participant aux AG et aux commissions municipales serait indemnisé selon le taux horaire du SMIC pour un maximum de 35 heures par semaine et jusqu’à un montant de 1500€ par mois de revenus totaux de l’individu.

Les commissions municipales proposeraient les points à l’ordre du jour pour le CM suivant. Les commissions municipales présenteraient leur points à l’AG. L’AG discuteraient les propositions et voteraient les propositions. Les conseillers de la liste auraient un mandat impératif de respecter la position prise à l’AG. L’AG et les commissions municipales seraient ouvertes à la population, mineurs et étrangers inclus.

A chaque AG, seraient les commissions municipales à présenter les points à l’ordre du jour en présentant leur point de vue sur la position à prendre…..

Sorry, the comment form is closed at this time.

Previous post:

Next post: